Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA GARCONNIERE

par Dan SAUBION 26 Février 2017, 22:09 Billets d'où

LA GARCONNIERE

New York, dans les années 50. BAXTER est un obscur employé dans une compagnie d’assurances, insignifiant mais très populaire car il a un petit appartement à quelques pas du bureau. Célibataire et gentil garçon, il ne sait pas refuser quelques « services » à ses supérieurs qui utilisent sa garçonnière pour s’encanailler en échange d’un avancement professionnel. Tandis que sa clé circule de mains en mains, le timide BAXTER aimerait bien se faire remarquer de Miss NOVAK, la jolie liftière à la réputation sans tache. Le directeur de la société va lui aussi s’intéresser au petit business qui s’est ébruité … en échange d’une belle promotion. Mais BAXTER est loin de soupçonner qui va être l’élue de son patron.

La pièce est l’adaptation du fameux film de Billy WILDER de 1960.

C’est du pur vaudeville, romance, adultère et portes qui … s’ouvrent sur le bureau et se referment sur l’alcôve !! Le naïf de service, la belle fille malchanceuse en amour mais pas si bête, les cyniques qui leur tournent autour et le quiproquo qui met tout le monde en face de ses responsabilités !!

Mea culpa, mais ce type de théâtre n’est pas ma tasse de thé et plusieurs fois j’avais trouvé les mises en scène de José PAUL affligeantes, mais l’adaptation du film et le casting ont titillé ma curiosité et m’ont poussée vers le théâtre de Paris.

Et, heureusement, José PAUL nous offre, ici, une proposition assez « soft » ; on ne tombe pas dans les excès fréquents dans ce genre de situations ! Quelles aubaine !! Il ne cède pas (trop) à la facilité du rire gras, probablement bien inspiré par le texte et le film de référence. On reste dans les rails du comique, sans tomber dans le grotesque.

Et surtout, rendons lui cet hommage, il a su nous offrir un spectacle de très belle facture, de belle qualité visuelle. Le soin apporté aux décors, costumes, maquillages est remarquable.

 Le décor d’Edouard LAUG est parfait, associé à LEONARD pour l’habillage vidéo et Flore GUILLEMONAT pour les accessoires, ils ont fait preuve d’une belle inventivité pour faire vivre sur la scène l’ensemble des décors nécessaires à la pièce ! Une mécanique impeccable nous fait nous balader dans New York, passer d’un bureau à l’autre, prendre l’ascenseur avant de nous perdre dans les couloirs, arrivant dans un restaurant ou dans la fameuse garçonnière … c’est presque magique tellement c’est bien huilé. Bravo, ça marche !

Même satisfecit pour les costumes de Brigitte FAUR-PERDIGOU.

Quant à la troupe … elle est nombreuse … une bonne douzaine de comédiens sur scène … dont certains auraient intérêt à sérieusement nuancer leur jeu (ah ! les affres du Vaudeville !!).

En ce qui concerne le couple vedette, il remplit son contrat à la lettre : charmant, piquant, pimpant, très sympathique. Guillaume DE TONQUELLEC et Claire KEIM sont d’emblée attachants et parviennent à nous faire rire avec grâce.

Car on sourit souvent, même si le propos reste doux-amer (sur le fond !!) !!

Finalement, je n’ai pas regretté mon choix, et le souligne encore, je n’avais pas vu une pièce aussi soignée depuis longtemps !

… et si j’allais revoir le film …

 

 

commentaires

Haut de page