Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ZULU

par Dan SAUBION 29 Décembre 2013, 18:36 Billets d'où

                                Zulu : Affiche         

 

    2013 – Afrique du Sud. L’apartheid est de l’histoire ancienne, parait-il.

Trois policiers (un noir et deux blancs) aux vies chaotiques mènent l’enquête sur le meurtre sauvage d’une jeune fille blanche « de bonne famille ». Ils vont mettre à jour un trafic qui dépasse le cadre des simples dealers locaux.

 

Quel film ! Enfin un polar qui ne joue pas sur les poursuites infernales, les explosions spectaculaires, les cascades d’hémoglobine ! Enfin une vraie histoire, lourde, dure ; de vrais personnages rugueux et troubles.

Avec le duo WHITAKER-BLOOM, le sage flic noir et le tempétueux flic blanc, on pourrait être tentés de se dire que le tandem de « L’arme fatale » a un deuxième souffle. Loin de là ! Ici pas une pointe d’humour ou de légèreté, le film est sombre, dur (certaines scènes sont assez difficiles, le film interdit aux moins de 12 ans), il explore les côtés les plus obscurs de ses personnages qui ne sont pas là pour plaire.

Il en est de même pour la peinture sans concession des populations de Capetown, où la vie n’est pas tout à fait la même pour tous, où les townships sont gangrénés par les gangs.

 

J’ai vraiment beaucoup aimé ce film, passionnant, explorant un monde plutôt délaissé (l’Afrique du Sud, hormis Mandela, qui s’en soucie ?), d’une violence profonde mais nécessaire, jamais gratuite ou ostentatoire ; et à l’interprétation formidable.

 

Une belle réalisation de Jérôme SALLE qui s’attaque à ce gros morceau en évitant les écueils déjà évoqués.

Donc, il y a Forest WHITAKER, sa présence, sa carrure, son indéniable charisme. WHITAKER fidèle à lui-même.

Et il y a Orlando BLOOM … Légolas, Will TURNER, ou les rôles charmants de jeunes premiers ; on oublie ! il revient ici en tête d’affiche avec une nouvelle gueule, un nouveau registre … et un vrai talent. … se posait-on la question, avant, de savoir s’il avait du talent en fondant devant son sourire et son regard charmeur ? … alors, en version mal rasé, alcoolo-drogué-serial fucker … il assure ! il est crédible, il parvient à nous faire oublier le prince charmant !

 

Un vrai bon film ! A ne pas rater !

 

 

commentaires

Haut de page